L'actualité de nos chercheurs

Vous retrouvez ici toutes les actualités des recherches effectuées par nos enseignants

22/11/2017 - Exils intérieurs. Les évacuations à la frontière franco-allemande (1939-1940)

Chercheur(s) concerné(s) : Mathieu DUBOIS

Sortie du livre "Exils intérieurs. Les évacuations à la frontière franco-allemande (1939-1940)" par Olivier ForcadeMathieu Dubois (Responsable département histoire de l'UCO-BS), Johannes GroßmannFabian LemmesRainer Hudemann

Sait-on que les évacuations de population ont une histoire longue en Europe depuis le xxe siècle, plongeant leurs racines dans les deux guerres mondiales ?

En septembre 1939, plus d’un million de Français et d’Allemands furent ainsi évacués préventivement par leurs États des zones frontalières de l’Alsace et de la Moselle côté français, et de la Sarre, du Palatinat et du pays de Bade côté allemand. Cette migration forcée ouvre la série des grands déplacements de population qui marquèrent l’histoire de l’Europe durant et au lendemain de la seconde guerre mondiale. Pour l’Allemagne nazie, elle constitue le laboratoire des déportations ultérieures de populations indésirables. Pour la France républicaine, elle préfigure les flots incontrôlables de l’exode de 1940.

Dans les deux cas, les régimes ont dû faire face à la difficulté d’évacuer les zones de départ, mais également d’accueillir et de reloger ces populations dans des régions plus éloignées des frontières. Les États et les différents acteurs sociaux et humanitaires durent s’adapter à des problématiques nouvelles à cette échelle, telles que le convoyage de centaines de milliers d’individus, l’accueil et l’assistance aux réfugiés, la relocalisation industrielle, le dédommagement et les réquisitions. Bouleversant les pratiques et la vie quotidienne des populations et confrontant des cultures régionales très différentes, cet épisode devait laisser des traces durables dans la mémoire des régions de départ et d’accueil comme de la nation française, mais aussi dans les pratiques de la gestion publique des populations à l’heure de la nécessaire solidarité nationale, tant en Allemagne qu’en France. Résultat de quatre années de recherches d’un programme franco-allemand financé par l’Agence nationale de la recherche et la Deutsche Forschungsgemeinschaft, cet ouvrage redonne à cet événement largement méconnu toute son importance fondatrice dans l’histoire des cultures de guerre et des migrations de population : les évacués de 1939-1940 constituaient le dernier groupe à devoir être étudié après les émigrés, les exilés, les réfugiés, les déportés et les prisonniers des conflits du xxe siècle.

Voir le site

14/11/2017 - Sortie du livre "La communication touristique - vers de nouvelles interfaces"

Chercheur(s) concerné(s) : Manuelle AQUILINA - Claire MAHÉO

Claire MAHÉO, Maître de conférences en Sciences de l'Information et de la Communication, et Manuelle AQUILINA, Maître de conférences en histoire, ont dirigé la publication du livre "La communication touristique - vers de nouvelles interfaces" aux Presses de l'Université Laval.

Voir le pdf

9/07/2014 - Nouveau livre de M. Brejon de Lavergnée

Chercheur(s) concerné(s) : Matthieu BREJON DE LAVERGNÉE

Vient de paraître : Matthieu Brejon de Lavergnée, Séverine Blenner-Michel et Florian Mercier (éd.), "Frédéric Ozanam (1813-1853). Facettes d'un itinéraire", Revue d'histoire de l'Eglise de France, tome 100 (n° 244), 2014, 155 pages.

 

Vient de paraître : Matthieu Brejon de Lavergnée, Séverine Blenner-Michel et Florian Mercier (éd.), "Frédéric Ozanam (1813-1853). Facettes d'un itinéraire", Revue d'histoire de l'Eglise de France, tome 100 (n° 244), 2014, 155 pages.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers l'éditeur et en PDF un tiré à part de l'introduction.

 

Voir le site Voir le pdf

4/04/2014 - Colloque international Tourisme

Chercheur(s) concerné(s) : Manuelle AQUILINA - Claire MAHÉO

L'UCO-BS et l'UBS organisent un colloque international, "Communication touristique : stratégies, acteurs et territoires" les 3 et 4 avril 2014.

"Communication touristique : stratégies, acteurs et territoires".

Le concept de communication touristique étant encore en définition, ce colloque souhaite questionner l’interaction entre les stratégies de communication des acteurs touristiques et les touristes eux-mêmes, surtout à l’heure où les territoires se positionnent et se définissent de plus en plus autour d’un marquage identitaire emblématique. En effet, la communication touristique aujourd’hui est multiple et, du point de vue des publics (touristes et habitants), brouillée. Suivant une approche interdisciplinaire (SIC, marketing, géographie, sociologie, histoire, anthropologie…), nous proposons de multiplier les perspectives en interrogeant particulièrement l’action et le lieu de la communication touristique : quelle communication et quelle stratégie pour quels publics et quels territoires touristiques ?

Le colloque se déroulera les 3 et 4 avril 2014 à Vannes (UBS Campus Tohannic - UCOBS Campus du Vincin).

PLUS D'INFOS (programme - inscription - hébergement)

29/11/2013 - Prix de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Chercheur(s) concerné(s) : Matthieu BREJON DE LAVERGNÉE

M. Brejon de Lavergnée, responsable du département d’Histoire de l’UCO-BS, a reçu le prestigieux prix Gobert (2e) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

 

 

M. Brejon de Lavergnée, responsable du département d’Histoire de l’UCO-BS, a reçu le prestigieux prix Gobert (2e) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres pour son livre Histoire des Filles de la Charité. La rue pour cloître (XVIIe-XVIIIe siècle), paru chez Fayard en 2011 et traduit en espagnol en 2013 (Salamanca, Ed. Ceme).

Pour lire l’hommage en séance prononcé par l’académicien Yves-Marie Bercé

Sur la photo, Matthieu Brejon de Lavergnée est aux côtés de M. Michel Zink, secrétaire perpétuel de l’AIBL.

 

 

19/11/2012 - Prix de l'Académie des Sciences morales et politiques.

Chercheur(s) concerné(s) : Matthieu BREJON DE LAVERGNÉE

M. Brejon de Lavergnée, responsable du département d’Histoire de lUCO-BS, a reçu le prix de la Fondation Chanoine Delpeuch de l’Académie des Sciences morales et politiques pour son dernier livre Histoire des Filles de la Charité. La rue pour cloître (XVIIe-XVIIIe siècle), paru chez Fayard en 2011.

La cérémonie a eu lieu sous la coupole de l’Institut de France.

Cet ouvrage retrace l’histoire de la plus importante des congrégations féminines qui a tenu une place essentielle dans la vie hospitalière, enseignante, charitable. Fondée en 1633 par Louise de Marillac et Vincent de Paul, elle comptait 3 000 « sœurs grises » à la veille de la Révolution française et 45 000 « cornettes » dans le monde à son apogée en 1965, à l’heure du concile Vatican II. L’histoire des sœurs de Saint-Vincent-de-Paul s’inscrit ici au confluent de plusieurs champs de recherches : histoire religieuse, histoire des femmes et du genre, histoire sociale, histoire de la « culture matérielle », histoire politique.

Cliquer ici pour lire la recension de Bernard Hours dans Clio. Histoire, femmes et sociétés, 35, 2012